Beaux jours # fin de l’épidémie

Les niveaux de rayonnement UV étant plus élevés en été, ces résultats suggèrent qu’il existe effectivement un effet saisonnier sur la transmission du coronavirus SARS-CoV-2. Cependant, il est important de noter que cette corrélation n’est pas synonyme de causalité : le rayonnement UV n’est pas nécessairement la cause de la diminution de la transmission observée, il peut également être corrélé à d’autres facteurs de causalité. On sait par exemple que plus le rayonnement UV est élevé dans une ville, plus celle-ci a tendance à être chaude.