L’enseignement professionnel ou la défaite d’un projet émancipateur

Ce retour de l’idée « professionnaliste » prépare le terrain à une nouvelle conception de la formation professionnelle des jeunes, définie quasi exclusivement comme insertion. La récente campagne de publicité orchestrée par l’UIMM sur le thème du « bac mention emploi » reflète ce nouveau courant de pensée qu’on pourrait appeler « insertionnaliste ». Elle résume et réduit le diplôme, ici le baccalauréat, à sa fonction d’accès à l’emploi, renvoyant par image inversée les mentions classiques (lettres, sciences, économie et social, arts plastiques, sciences et techniques, etc.), et donc les savoirs plus généraux, au monde de l’inutile, du superflu, et donc du chômage.

Obligation de formation 16-18 ans (projet de décret)

La mission locale convoque le jeune et son représentant légal et en l’absence de respect de l’obligation de formation dans un délai de 2 mois, elle en « informe le président du conseil départemental » qui peut mettre en oeuvre les actions prévues dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance « ou toute autre mesure adaptée à la situation du jeune ».